« Investissement à impact », entre investissement traditionnel et philanthropie - 10.10.2018

Conférence annuelle de l’Action Tank d’HEC Business School en collaboration avec l’European Venture Philanthropy Association (EVPA) 

 

En présence de fondations de grandes entreprises françaises, de fonds d’impact, de fondations individuelles et d’autres acteurs clefs des secteurs de l’investissement social et conventionnel, la Fondation de Luxembourg a pris part à un panel d’experts sur les questions d’investissements à impact dans l’espace ouvert entre investissement classique et philanthropie.

 

Aux côtés de Frédéric Tiberghien, président de Finansol, de Jean-Michel Lecuyer, Directeur Général délégué d’INCO, de Jean-Pierre Lefranc, ancien Directeur Financier de la Fondation de France et Directeur Financier d’Habitat et Humanisme et de Steven Serneels, CEO de l’EVPA, Tonika Hirdman, Directrice générale de la Fondation de Luxembourg, a notamment mis en avant le rôle des fondations et des philanthropes  dans l’application de nouveaux modèles innovants pour résoudre les défis mondiaux de demain. Comme elle l’a souligné : « la philanthropie et l’investissement à impact peuvent se renforcer mutuellement. Ce sont deux choses différentes, mais étroitement liées. Une approche efficace est une combinaison des deux ».

 

Les fondations, qui représentent aujourd’hui environ 10% des sommes totales allouées à ces investissements à impact (source: Global Impact Investing Network), ont une responsabilité croissante dans l’élaboration de nouvelles approches maximisant l’impact sociétal des investissements.