Communiqué de Presse - Une philanthropie made in Luxembourg, le pari réussi de la Fondation de Luxembourg qui fête ses 10 ans

Dix ans après sa création, les résultats de la Fondation de Luxembourg confirme le rôle majeur de la philanthropie au Grand-Duché.

 

                            

                                                  Henri Grethen, President of Fondation de Luxembourg and Tonika Hirdman, Director General

 

·       80 fondations abritées créées sous l’égide de la Fondation de Luxembourg

·       Près de 200 millions d’euros d’actifs dédiés à l’intérêt général

·       35 millions d’euros alloués à plusieurs centaines de projets d’intérêt général au Luxembourg et à travers le monde

 

La Fondation de Luxembourg fêtera ce soir, lors d’une soirée anniversaire exceptionnelle, ses dix ans d’existence. Fin 2008, sous l’impulsion de l’ancien Premier Ministre Jean-Claude Juncker, la Fondation de Luxembourg voyait le jour avec comme mission de promouvoir et faciliter l’engagement philanthropique au Luxembourg. Son modèle de fondation abritante devait permettre de stimuler l’engagement philanthropique depuis le Grand-Duché tout en développant l’attractivité du pays pour les donateurs européens désireux de s’engager dans un cadre stable et transparent.

 

10 ans après, l’heure est à un premier bilan. Initialement dotée par l’Œuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte et le gouvernement de 5 millions d’euros, la Fondation de Luxembourg est parvenue à cumuler près de 200 millions d’euros d’engagement destinés à des projets d’intérêt général. Avec 80 fondations créées sous son égide, dont la moitié par des résidents luxembourgeois, elle a démontré sa raison d’être et la pertinence de son modèle en offrant un cadre stable et professionnel pour l’engagement philanthropique des particuliers, mais aussi des entreprises. Au total, ce sont ainsi plus de 35 millions d’euros qui ont déjà été distribués à des projets d’intérêt général.

 

Le Président de la Fondation de Luxembourg, Henri Grethen, s’est réjoui d’un tel succès : « Peu auraient parié qu’en 10 ans, la Fondation de Luxembourg parviendrait à fédérer et à convaincre autant de donateurs et d’acteurs du secteur philanthropique. Son succès démontre d’une part la générosité de celles et ceux qui ont fait le choix de créer une fondation et d’autre part que le Luxembourg dispose aujourd’hui d’une structure clef dans ce domaine lui permettant de rayonner au niveau européen ».

 

Active sur cinq grands thèmes : Lutte contre la pauvreté et Cohésion sociale, Éducation Universelle, Santé et Recherche, Culture et Diversité ainsi que Biodiversité et Changement Climatique, la Fondation de Luxembourg a notamment permis le soutien à des projets d’envergure tels que celui visant à mettre fin à la pratique des mutilations génitales féminines en Éthiopie avec la Fondation Espoir, le soutien à de nombreux projets d’inclusion sociale tels que les épiceries sociales ou les foyers de jour à Luxembourg, mais aussi le financement de programmes de recherche sur les maladies d’Alzheimer et de Parkinson du Luxembourg Center for Systems Biomedicine, ou encore un innovant projet de médiation animale en milieu carcéral en Alsace, France. Tous ces projets ont été sélectionnés par les fondateurs des différentes fondations abritées sous l’égide de la Fondation de Luxembourg.

 

Comme en témoigne Tonika Hirdman, Directrice générale de la Fondation de Luxembourg depuis sa création, « la diversité des projets soutenus reflète les préoccupations des fondateurs qui ont fait le choix de s’engager sous notre égide. Cela a été une grande satisfaction de pouvoir les accompagner dans la mise en place de leurs actions en faveur de l’intérêt général. Tous participent dans leurs domaines de prédilection, à des sociétés plus harmonieuses et plus humaines et les prochaines années seront l’opportunité de capitaliser sur ces dotations pour approfondir l’impact de nos activités. »

 

Ces dernières années, le travail de la Fondation de Luxembourg s’est également déployé au niveau européen avec sa participation au Réseau Transnational Giving Europe pour la facilitation des dons transfrontaliers et la reconnaissance de la Fondation de Luxembourg par les autorités françaises. On notera finalement les liens tissés avec le Centre Européen des Fondations pour un plaidoyer pour une philanthropie efficace au niveau du continent et tout récemment le réseau DAFNE, au sein duquel la Fondation de Luxembourg aura l’opportunité de porter la voix des acteurs luxembourgeois du secteur des fondations.

 

L’un des enjeux majeurs des dix prochaines années, sera de maintenir la croissance élevée du nombre de fondations tout en démontrant l’impact des actions soutenues et en s’adaptant constamment aux profonds changements qui ne manqueront pas de marquer le secteur de la philanthropie dans les années à venir.

 

             

Fondation de Luxembourg. Tous droits réservés