Fondation Coeur - Daniel Wagner

sous l’égide de la Fondation de Luxembourg

Créée en mémoire du Dr. Daniel Wagner, la fondation a pour objectif de soutenir la recherche sur les maladies cardiovasculaires et de participer à la sensibilisation du public sur cette thématique.

 

La Fondation Cœur – Daniel Wagner est née de la volonté de deux médecins luxembourgeois d’honorer la mémoire du Dr. Daniel Wagner, cardiologue luxembourgeois de grande renommée, décédé précocement en 2017.

 

La fondation s’est donnée pour mission de soutenir la recherche sur les maladies cardiovasculaires. Elle cherche également à promouvoir et sensibiliser le grand public sur les risques liés à ces maladies. La fondation octroie en priorité ses soutiens à des organismes de recherches actifs dans le Grand-Duché de Luxembourg.

 

Les Membres du Comité de Gestion de la Fondation Coeur – Daniel Wagner sont M. Gaston Reinesch, Président, Dr Jean Beissel, Dr Charles Delagardelle, Dr Kerstin Wagner, and Mrs Tonika Hirdman.

 

                            

 

Le mot des fondateurs à l’intention du Dr. Daniel Wagner

 

Curriculum vitae du Professeur Daniel  WAGNER

 

Naissance le 29.05.1963 à Esch/Alzette

Gradué en Médecine 1988 à Giessen

Médecine Interne 1988-1992  Bad Nauheim et Munich

1992-1993 PhD Biologie moléculaire, Bruxelles

1993-1998 Formation en Cardiologie générale et interventionnelle Pittsburg USA

1999-2015 Cardiologue au Centre Hospitalier de Luxembourg (CHL)

2003 Chef de la cardiologie interventionnelle

2003 Création du Laboratoire de recherche cardiologique

2010-2016 Chef du service de Cardiologie CHL

2016 Nomination professeur ordinaire de cardiologie à Lausanne

05.07.2017 Décès à Lausanne

 

Pendant 18 ans, de 1999-2017, Daniel a marqué le monde médical et surtout cardiologique luxembourgeois de façon extraordinaire. Son parcours de cardiologue clinicien et  interventionnel tout comme ses activités de chercheur témoignent de sa détermination de réussir dans la cardiologie qui le fascinait et pour laquelle il vivait. Il sera, en 2016, le premier cardiologue luxembourgeois à devenir Professeur de cardiologie dans un centre universitaire de renom international, le CHUV de Lausanne.

 

A partir de 1999 il a donné un deuxième souffle au Service de Cardiologie du CHL qui pourtant jouissait déjà d’une excellente réputation. Alors qu’il y avait au début une certaine méfiance  vis-à-vis de cet « Américain », Daniel a su conquérir rapidement ses collègues au CHL et les autres cardiologues du Luxembourg. Son image de marque était son sourire accueillant par lequel il  a rapidement acquis la confiance de ses confrères, du staff infirmier et technique et, ne l’oublions pas, de ses nombreux patients.

 

Il avait plusieurs qualités exceptionnelles: Discipline, zèle, engagement, doigté technique,  organisation du travail, ouverture d’esprit, engagement total pour ses patients, tolérance et respect des autres. Sans faire du bruit, il a introduit progressivement le système de formation dont il avait profité aux Etats-Unis. Pour les jeunes cardiologues en formation, auxquels il offrait des cours hebdomadaires avant le staff du matin, il donnait un exemple formidable.

 

Sa renommée au Grand-Duché ne tardait pas à se répandre et, au bout de quelques années, il était devenu le «  primus inter pares », la référence cardiologique du Grand-duché. Son esprit ouvert lui a permis de figurer comme une vraie force intégrative dans ce monde médical où certaines susceptibilités empêchaient une collaboration correcte.  Par une bonne collaboration interhospitalière  il a réussi au sein de son laboratoire de recherche à organiser un registre des infarctus du Luxembourg (« LUCKY ») qui allait devenir une référence internationale.

 

A part la recherche clinique, il  œuvrait depuis son PhD également dans la recherche fondamentale. Il avait écrit sa thèse sur l’Adénosin à Bruxelles et à Pittsbugh aux Etats-Unis où il a continué dans le laboratoire de recherche du célèbre Professeur Arthur Feldman qui allait devenir son mentor et ami.

 

C’était contre le conseil de ce dernier, qui était d’avis qu’on ne peut pas être en même temps un clinicien engagé et un directeur de laboratoire de recherche, qu’il a commencé en 2003 le projet ambitieux du premier laboratoire de recherche fondamentale cardiologique au Luxembourg. Pour le dire en un mot: ce laboratoire allait devenir au bout de quelques années une vraie réussite. Au début il n’y avait que 2 collaborateurs mais jusqu’à 2012, ce nombre montait à plus de 15. De nombreux articles scientifiques, plus de 80, ont été publiés dans des journaux de renom international et d’innombrables présentations dans des congrès européens et américains ont été données. Parmi les nombreuses publications, citons les travaux sur les matrix-métalloprotéinases comme nouveaux marqueurs du remodelage cardiaque après un infarctus. Plus tard a été entamée la recherche avec les Zebrafish pour trouver des nouvelles options thérapeutiques.

 

Daniel a réussi à transmettre son enthousiasme et son engagement à ses collaborateurs. Il n’a pas seulement fait la une au Luxembourg. Son renom a rapidement dépassé les frontières de notre petit pays. Finalement il a reçu l’offre du CHUV de Lausanne pour devenir professeur titulaire dans cette université de renom européen. En janvier 2017, il a relevé ce nouveau défi alors qu’il savait qu’il avait une maladie sévère qui avait commencé 6 mois plus tôt.

 

Malgré son courage et son optimisme, il devait succomber à cette maladie le 05.07.2017 avant de pouvoir marquer ce nouveau défi de son empreinte.

 

Daniel vivait pour la cardiologie mais il n’en était pas moins un mari et père de famille exemplaire.

 

Cet homme extraordinaire s’était fait beaucoup d’amis au Luxembourg et dans le monde entier.

Il ne sera pas oublié.

 

Faire un don:

 

Compte: CCPL
Recherche Cardio: Fondation-Coeur Daniel Wagner
IBAN LU: LU94 1111 0999 0087 0000

             

Fondation de Luxembourg. Tous droits réservés