Digitalisation de manuscrits grecs anciens

Fondation Avita Novare

L’objectif du projet est de participer à la digitalisation de manuscrits grecs anciens de la Biblioteca Apostolica Vaticana

 

Lors du lancement du projet, le premier manuscrit à avoir été digitalisé fut le Vat.gr.504, un manuscrit byzantin copié en 1105 et contenant de nombreux ouvrages, notamment de Maxime le Confesseur ainsi que d’autres auteurs patristiques (Basile d’Ancire, Grégoire de Nysse, Jean Chrysostome).

 

 

Ce manuscrit est particulièrement intéressant d’un point de vue paléographique, vu qu’il date de la période où la calligraphie commence à perdre en influence et à prendre une forme plus cursive.  Le travail du copiste dans cet ouvrage constitue un exemple d’écriture cursive caractérisée par l’allongement des traits.

 

Au total, 10 ouvrages et plus de 2.000 pages ont pu être digitalisés et publiés online, et notamment les derniers manuscrits à avoir été traités comme les Vat.gr.1667, Vat.gr.1809 et Vat.gr.2210.

 

 

Plus d’informations disponibles dans la newsletter de la Biblioteca Apostolica Vaticana :

 

             

Fondation de Luxembourg. Tous droits réservés