Dons pour Bagatelle

Fondation La Marck

La Fondation La Marck est engagée pour la sauvegarde du Château de Bagatelle.

 

Le château de Bagatelle est un pavillon construit en lisière du Bois de Boulogne par le comte d’Artois en 1777. Sa belle-sœur, Marie-Antoinette, l’avait mis au défi de l’édifier en cent jours ; il l’a réussi mais a dû pour cela détourner des convois de matériaux à destination de Paris. Le résultat est typique des folies XVIIIe, exquis de proportions, avec au nord un grand salon en rotonde sous un dôme, orné de stucs d’un extrême raffinement dessinés par l’architecte Bélanger, flanqué de deux boudoirs, l’un décoré par Callet, l’autre par Hubert Robert.

 

Le domaine a été sauvé de la convoitise des promoteurs par la ville de Paris qui l’a racheté en 1905. Sa renaissance est relativement récente, puisqu’elle est le fait de Jacqueline Nebout, nommée adjointe au maire de Paris en charge des espaces verts en 1977. Elle va s’occuper activement de la restauration et du remeublement du château, et de l’animation du domaine avec l’aide d’une association d’amis créée en 1980. C’est la grande époque de Bagatelle, avec chaque année plusieurs expositions qui font date (celle consacrée à Henry Moore en 1992 a eu un retentissement mondial), des manifestations culturelles de haut niveau (comme les journées d’étude consacrées aux paysagistes Duchêne), ainsi que des concerts dans l’orangerie, tandis qu’une équipe de jardiniers hors pair s’occupent avec passion du parc et de la roseraie, allant jusqu’à créer plusieurs jardins à thème. Les fabriques qui parsèment ce parc à l’anglaise sont soigneusement entretenues, et certaines qui avaient disparu sont reconstruites.

 

Après 2001, il est mis fin à presque toutes les animations et l’association d’amis est dissoute. Le château lui-même est laissé à l’abandon et commence à se déliter. Pour protéger les visiteurs des chutes de pierres des corniches, des filets sont installés autour. Ce spectacle sinistre finit par émouvoir les Parisiens et la mairie décide finalement de déléguer en 2019 à la fondation Mansart, que dirige le sénateur Montgolfier, le soin de remettre en état le château pour le rouvrir à la visite. 

 

La fondation La Marck a décidé en 2020 de l’épauler. C’était en quelque sorte un retour aux sources, puisque son fondateur avait fait partie de l’ancienne association des amis de Bagatelle dissoute en 2002 et contribué au remeublement du château. En juillet 2020, nous avons participé à la tentative de rachat par le sénateur Montgolfier du mobilier de la chambre du comte d’Artois, un ensemble unique par son décor d’attributs militaires réalisé par Jacob. Nous l’avons manqué. Mais à l’automne, la fondation a pu offrir un dessin aquarellé de Dugourc (un des décorateurs du château et beau-frère de Bélanger). Il représente le comte d’Artois en pied, devant son régiment qui manœuvre dans la plaine de Bagatelle, avec le château dans le fond, parfait souvenir de l’époque de sa création.   

 

             

Fondation de Luxembourg. Alle Rechte vorbehalten